Wadi-Khaled en Français

par Yaacoub EL ASSAAD le 12/06/2015

العويشات السورية - وادي خالد

La frontière Syrienne de Wadi-Khaled

Wadi Khaled (la vallée de Khaled en Français) est une vallée qui se situe dans le district d’Akkar, aux frontières  nord-est du Liban, elle comporte plusieurs villages en pleine progression. La vallée est nommée après Khaled Ebn Elwalid (connue aussi par “Sabre dégainé de Dieu”), un quraychite et le principal général du prophète de l’Islam Mahomet et du premier calife Abu Bakr, qui a fait un passage à cette vallée lors de l’un de ses batailles. À Wadi khaled, il fait chaud en été, froid en hiver et humide dans presque toutes les saisons. Son altitude est entre 370 mètres (ElMsalabieh) et 700 mètres (Hneider). Elle est à 175 km de Beyrouth et à 70 km de Tripoli. Elle est à 25 km de Homs, l’une des plus grande ville de la Syrie. Wadi Khaled est cité dans la constitution Libanaise à cause de sa position à coté de la Syrie. De sa terre prend le fleuve (Nahr) ElKabir sa première source (EL SAFA) , qui trace la frontière Libano-Syrienne jusqu’à la mer méditerranée, de longueur approximative de 50 km. Durant l’antiquité phénicienne, ce fleuve est dénommé Eleuthère. Wadi-Khaled comporte plus de 21 villages, et sont : Rojom Khalaf, Hneider, Knayse, karha, Awade, Hiche, Rama, Majdal, EL Saed, El Kalkha, Amayer, Rojm Houssein, Rojm Issa, Dahret EL Awade, ElMsalabieh, El Mahata, El Baalie, El Mkayble, El Boukaia, Harat Bani Sakher, El Khat, Khrab EL Hayyat. À Wadi khaled gouverne le clan, malgré la grande surface et la population élevée. Les familles associées par une parenté réelle. Ce lien de parenté lie la population et la région à leur frères et confrères en Syrie. Plusieurs villages frontières syrienne sont habitées par leur frères et confrères de la même famille et le même clan. On cite: El Oweyshat, El Maakir, Bowet et d’autres

Cette vallée compte à peut prés 75000 habitants, selon les ressources presque officiel. Durant les dernières années, on remarque que la région a été témoin d’un progrès culturel et éducatif. Le nombre d’étudiants et d’écoles augmentent rapidement, ainsi que le nombre des jeunes éduqués. Beaucoup des jeunes voyagent autour du monde soit pour l’éducation universitaire, la commerce ou même le travail. La plupart des habitants de Wadi-khaled ont été naturalisés en 1994 malgré qu’ils habitent la région depuis des siècles, d’autre l’ont eu après l’indépendance de la colonisation Française.  Le forum national des jeunes à Wadi-Khaled (F.N.J.W.K) était le premier à demander la naturalisation des habitants du village. Le F.N.J.W.K  était l’origine de plusieurs mouvements de soutiens solidaires et sociaux dans la région

Pour consulter l’album photo de Wadi-Khaled veuillez cliquer ici

 

Advertisements
%d مدونون معجبون بهذه: